Pourquoi l'éléphant a peur de la souris ?

16 janvier, 2020

Un pachyderme a-t-il vraiment peur d'une souris ? La réponse !

Mais d'ailleurs, cette croyance est-elle justifiée ?

Nous allons tout de suite y répondre...

Si vous pensez qu'il n'y a aucune chance qu'un énorme mammifère comme l'éléphant puisse craindre une souris, vous avez raison... en quelque sorte.

Du film "Dumbo" aux dessins animés du mercredi matin et du samedi matin (ou du dimanche soir, coucou ça cartoon !), l'image d'un éléphant se recroquevillant à la vue d'un rongeur minuscule est assez bien établie. Mais la peur de l'éléphant a plus à voir avec l'élément de surprise qu'avec la souris elle-même.

Les théories abondent sur le fait que les éléphants ont une hantise des souris parce que les minuscules créatures grignoteraient leurs pattes ou pourraient grimper à l’intérieur de leur trompe. Cependant, il n'y a aucune preuve pour appuyer ces deux affirmations.

Le mythe de la souris dans la trompe, par exemple, semble remonter à plus de 20 siècles, et on la devrait aux Grecs de l'Antiquité qui auraient raconté des fables sur une souris qui grimpait dans la trompe d'un éléphant et le rendait fou. Certains pensent que l’on doit la naissance de ce mythe à Pline l'Ancien en 77 après J.-C., comme l'a rapporté l’émission MythBusters de la chaîne de télévision américaine Discovery Channel.

"Je pense que le mythe est né suite à l'idée selon laquelle la souris peut se faufiler dans la trompe et les narines de l'éléphant - mais c'est absurde parce que l'éléphant peut facilement souffler et éjecter la souris", a déclaré l'expert en éléphants Richard Lair, qui fait des recherches sur les éléphants depuis 30 ans, a publié de nombreuses études sur leur comportement et, enfin, est conseiller international du Centre thaïlandais de conservation des éléphants. "Et c'est dans le cas de toute façon très improbable où la souris pourrait s'introduire dans les narines de l'éléphant".
Il est plus probable que les éléphants, qui ont une vue relativement faible, soient surpris par le passage des souris.
"Dans la nature, tout ce qui court ou glisse soudainement devant un éléphant peut l'effrayer", affirme de son côté Josh Plotnik, un chercheur sur le comportement et l'intelligence des éléphants à l'Université de Cambridge en Angleterre. "Et cela peut donc être autre chose qu’une souris - les chiens, les chats, les serpents ou tout autre animal qui fait des mouvements soudains vers les pattes d'un éléphant peut l'effrayer".

Un hibou lui aussi très surpris. Il a peut-être aperçu une souris très dynamique ?

John Hutchinson, chercheur au laboratoire de structure et de mouvement (Structure and Motion Laboratory) du Royal Veterinary College de Londres, est d'accord : "Les éléphants sont parfois un peu nerveux quand ils sont entourés de petits animaux rapides", dit-il. "Je me souviens d'une fois où un chien, en Thaïlande, courait partout pendant que nous travaillions avec un éléphant pour nos études locomotrices. L'éléphant n'aimait vraiment pas que l'animal aboie et court autour de lui, surtout quand il ne pouvait pas voir où se trouvait le chien. L'éléphant a paniqué et s'est enfui dans la jungle voisine".

L’émission de télévision d’information 20/20 du réseau américain ABC a réalisé un test avec des éléphants dressés au cirque Ringling Bros. and Barnum & Bailey en 2006. Un journaliste et le dresseur de l'éléphant du cirque ont tenu des souris dans leurs mains et les ont montrées à plusieurs éléphants ; apparemment, les éléphants "avaient seulement l'air de s'ennuyer" et "aucun d'entre eux ne semblait vraiment s'en soucier". On pourrait penser que c'est peut-être parce que les souris ont été approchées des yeux des éléphants pour qu’ils puissent les voir clairement dans les mains du reporter et du dresseur, au lieu d'être lâchées pour courir autour des pattes des éléphants. Mais même en posant une souris sur leur trompe (qui est riche en terminaisons nerveuses et donc très sensible), le résultat fut le même…

Donc, plutôt que d'avoir peur de la souris elle-même, l'éléphant est probablement juste surpris par ses mouvements rapides et frénétiques. "Mais c'est aussi vrai pour la plupart des animaux", conclut Plotnik.

Cependant... on peut bien dire que les éléphants ont peur des fourmis ! Selon un article du quotidien d'information britannique Telegraph, daté de 2010, le professeur Todd Palmer avait dirigé une étude d'autres chercheurs de l'Université de Floride (aux États-Unis). Il avait définit les fourmis comme "véritable point faible de l'éléphant", parce-que ce dernier aurait l'appréhension de les voir ramper dans sa trompe. Car expulser des milliers de fourmis s'avérerait très difficile pour lui !


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.